Enseignement supérieur : ce qui est fait pour les étudiants

Le Gouvernement s’est engagé pour accompagner les étudiants dans leur rentrée. La ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, a notamment annoncé, avant la rentrée universitaire, que les bourses dispensées par les CROUS augmenteraient cette année de 1,1%, soit 46 millions d’euros supplémentaires.

Après avoir longuement échangé avec les organisations étudiantes (UNEF, La FAGE, UNI), trois mesures viennent d’être annoncées (19/11/2019):
– un numéro d’appel va être mis en place pour accompagner les étudiants en situation de précarité et faciliter leur accès à des aides;
– ces aides, souvent méconnues et sous-consommées (plus de 15M€ en 2018), vont faire l’objet d’une meilleure communication pour un meilleur accès;
– 45M€ supplémentaires pour les bourses.

Les aides de l’État au titre de l’action sociale en faveur des étudiants s’élèvent à 5,7 milliards d’euros par an, dont 2,2 milliards de bourses sur critères sociaux.

  • En 2017‑2018, 730 000 étudiants ont reçu au moins une aide financière de l’État, soit 40% de l’effectif total inscrit dans l’enseignement supérieur.
  • Cela représente plus que le budget total du ministère des Affaires étrangères ou de la Culture.
  • Aujourd’hui, 40% des étudiants à l’Université touchent une bourse sur critères sociaux, qui permet également d’être exonérés de frais d’inscription, et de bénéficier de nombreuses aides complémentaires.

Pas de hausse des frais d’inscription à l’université

  • Pour la rentrée étudiante 2019-2020, le Gouvernement a gelé le montant des frais d’inscription à l’université : ils s’élèvent à 170 euros pour la licence, 243 euros pour le master et 380 euros pour le doctorat.
  • C’est l’État qui prend en charge le reste du coût réel de la scolarité des étudiants : la dépense moyenne de l’État pour la scolarité des étudiants approche 10 000 euros par an, tous cycles confondus, soit un total de 31,4 milliards d’euros.
  • À compter du 31 août 2019, tous les étudiants sont rattachés automatiquement au régime général de sécurité sociale. Ils bénéficient ainsi du même niveau de protection santé, tout en économisant 217 euros par an et en n’ayant plus aucune démarche à effectuer.

Augmentation du montant
des bourses sur critères sociaux

  • Pour l’année universitaire 2019-2020, le Gouvernement a revalorisé le montant des bourses sur critères sociaux.
  • Les bourses dispensées par les CROUS augmentent de 1,1 % soit 46 millions d’euros supplémentaires. Depuis l’an dernier, les bourses sont de plus payées à date fixe, le 5 de chaque mois, pour que les étudiants puissent mieux s’organiser.
  • Pour tous les dossiers qui ont été complétés avant la fin du mois de juillet, les étudiants bénéficient d’un versement anticipé de leur premier mois de bourse dès le mois d’août, afin de mieux préparer la rentrée.

Par ailleurs, de nombreuses aides complémentaires existent :

  • Aide au mérite : les étudiants peuvent en bénéficier s’ils ont obtenu une mention « très bien » à la dernière session du baccalauréat et sont boursiers sur critères sociaux. Elle s’élève à 900 euros annuels.
  • Aide à la mobilité master : d’un montant de 1 000 €, elle est accordée aux boursiers, titulaires du diplôme national de licence et primo-entrants en première année de formation conduisant au diplôme national de master qui changent de région académique entre la troisième année de licence et la première année de master.
  • Aide à la mobilité internationale : d’un montant mensuel de 400 €, accordée sur une période comprise entre 2 et 9 mois aux boursiers qui souhaitent suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échanges ou effectuer un stage international.
  • Aides spécifiques : accordées sous forme soit d’une aide ponctuelle si l’étudiant rencontre momentanément des difficultés, soit d’une allocation annuelle en cas de difficultés pérennes.
  • Une nouvelle aide à la mobilité Parcoursup : d’un montant de 500 €, cette aide est cumulable avec d’autres aides peut être accordée aux lycéens boursiers en 2018/2019 qui ont accepté sur Parcoursup une proposition d’admission pour une formation localisée hors de leur académie d’origine. Plus de 5 500 demandes ont été déjà été enregistrées.

Des dispositifs pour faciliter l’accès au logement

  • Dans le cadre du nouveau plan quinquennal décidé par le Gouvernement, 60 000 nouveaux logements étudiants seront construits d’ici à 2022, avec une participation active du réseau des oeuvres.
  • De nombreux dispositifs ont également été mis en place pour aider les étudiants dans leur recherche de logement dans le parc privé.
  • Une aide au cautionnement locatif a été instaurée par le Gouvernement. Dans le cas où les parents ne peuvent pas se porter caution pour le futur logement de l’étudiant.e, Visale, est le garant 100 % gratuit pour tous les étudiants majeurs ! La garantie Visale, un service proposé par Action Logement, offre à tous les étudiants, sans conditions de ressources, une caution locative gratuite pour tout type de logement.
  • Aussi, un bail de location plus court et flexible a été mis en place : le bail mobilité. C’est un nouveau type de bail de location meublée de courte durée. Soumis à des règles plus souples que la location meublée «classique», il vise à faciliter la mobilité des locataires. Il est particulièrement adapté aux rythmes rapides des cycles de formation et à la réalisation des stages pour les étudiants et jeunes en formation.

Une restauration universitaire qui s’adapte

  • Les Crous ont fait évoluer la restauration étudiante pour répondre aux nouveaux modes de consommation des étudiants.
  • Le ticket connaît sa 1ère augmentation depuis 2015 (+ 0,05 centimes d’euros en 4 ans), pour une restauration de qualité qui va du traditionnel plateau repas servi au restaurant universitaire aux formules à emporter dans les cafétérias, les Crous ont élargi leurs offres à des prestations plus spécifiques comme les Crous Truck’ qui circulent dans les campus ou les Crous Market’.

Une action forte en faveur de la vie étudiante

  • La contribution de vie étudiante et de campus (CVEC) permet d’améliorer la qualité de vie sur les campus.
  • Elle est destinée à favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif et à conforter les actions de prévention et d’éducation à la santé.
  • D’un montant de 91 euros, cette contribution est due chaque année par les étudiants lors de leur inscription à une formation initiale dans un établissement d’enseignement supérieur.
  • Certains étudiants sont exonérés du paiement de la CVEC, principalement les étudiants boursiers et les étudiants réfugiés.
  • Par ailleurs, les bibliothèques universitaires offrent davantage de places et leur amplitude horaire est étendue. Avec le Plan « Bibliothèques ouvertes », 85 000 heures d’ouverture supplémentaires ont été mises en place entre 2017 et 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :